Le Pré de Madame Carle, Le Mélézet, Pelvoux

Marmotte du Pré de Madame Carle

Marmotte du Pré de Madame Carle

Accès à partir de La Dame Blanche :  à 40 minutes en voiture, via Vallouise, puis Pelvoux, puis Ailefroide et prendre la D204T jusqu’au Pré de Madame Carle.
Point GPS : 44.917444, 6.415861
Etat de la route : Route carrossable, non déneigée en hiver, mais largement accessible en été.
Parking payant : Seulement 2€ par véhicule.
Petite balade de 30 à 45mn à partir du parking, niveau débutant :
Vous pourrez traverser les chemins caillouteux pour toucher l’eau des cascades, et vous balader dans la verte prairie à la rencontre des Marmottes et autres animaux.
Randonnées de 1h30 à 2h à partir du parking pour accéder au Glacier, niveau moyen
Aller jusqu’au glacier pour le toucher, et ce, même en été.

Histoire de Louise Carle (en résumé) :
(Sources : Blog de Sylvie Damagnez)
En premier temps on aurait pu penser qu’une certaine Madame Carle aurait eu des bêtes dans un pré, mais l’histoire en est tout autre et très étonnante.
En 1505 le roi Louis XII donna des terres à un certain Geoffroy Carle (qui était Président du Parlement du Dauphiné). Cet homme était marié à une Louise Carle, qui est la fameuse « Madame Carle ».

Eglise Saint-Laurent des Vigneaux

Eglise Saint-Laurent des Vigneaux

Geoffroy décida (entres autres) de faire réaliser une fresque sur l’église Saint-Laurent des Vigneaux. Il voulait que ce travail ait pour thème les vices et les châtiments et pour que cela soit produit dans les règles de l’art, il fit venir un jeune Italien.
Ayant un déplacement à faire sur Grenoble il chargea sa femme Louise de surveiller les travaux.
Mais c’est là que l’histoire tourne mal : Louise se rendant régulièrement à l’église des Vigneaux, elle fut charmée par le jeune peintre. Une histoire qui ne dura pas longtemps puisqu’elle trouva rapidement un autre amant !
Un jour, Louise se rendit à l’église avec son nouvel amant, ce qui énerva le jeune peintre qui décida de terminer sa fresque en mettant les têtes de nos acteurs en dessin :
Louise sur le bouc pour représenter la Luxure; Le nouvel amant représentant l’Orgueil, par un roi monté sur un lion; Le mari la Colère par un homme se poignardant, monté sur un léopard.

Geoffroy de retour de Grenoble, ne tarda pas à reconnaître les personnages de la fresque et pour se venger de sa femme, il assoiffa sa mule préférée. Et alors que Geoffroy  et Louise se promenaient dans les alpages, la bête assoiffée que montait Louise, se mit à courir vers un torrent pour assouvir sa soif.
Louise se noya alors dans l’eau, et Geoffroy la ramena morte au village. Il fit alors procéder à une belle cérémonie et en hommage à sa femme, il fit nommer cette prairie « Pré de Madame Carle ».
Les fresques sont encore visibles à ce jour sur le haut de l’église des Vigneaux.

Itinéraires

  afficher les options